Je travaille. On est dimanche et je travaille. Dure vie. Je suis assis à mon bureau, dans ma chambre, tout près de ma fenêtre qui donne directement sur un arbre. Ses feuilles sont encore vertes, marque de l’été passé, mais elles jaunissent, lentement, et sont cerclées de marron, signe de leur mort prochaine. Certaines, déjà décédées, sont prêtes à tomber, mais restent accrochées à l’arbre dans un dernier espoir de vie. D’autre le sont déjà, tombées. Celles-ci sont alors sur le trottoir et se font piétiner par les passants qui se fichent bien de leur cadavre. Elles se désintègrent, lentement. C’est l’automne. Période de fin. Période de retour à la terre qui permet le renouveau au printemps après l’hibernation de l’hiver. Il n’y a pas de création sans destruction dirait l’autre. Aucun début sans fin. Je préfère l’idée d’un cercle. L’arbre ne se déshabille pas de ses feuilles, il s’habille de ses branches seulement, pour un temps. La couleur des branches de l’arbre à ma fenêtre est la couleur du jour. Ce n’est pas la fin, juste un début différent.

#655d48

Maxie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :