J’ai fait un cauchemar. Après vous avoir parlé de Pikachu, je me suis endormi, mais je me suis réveillé, deux ou trois fois, en sueur, en plein milieu de la nuit, en me demandant où j’étais et si j’allais survivre. À ce point. Je me souviens de mon cauchemar, ce qui n’est jamais le cas, alors j’en profite. Je suis sur un bateau – type paquebot de croisière avec 500 chambres : ce qui, de base, est étrange – avec ma mère et ma grand-mère et également de nombreux jeunes dont deux de mes meilleurs amis – on est encore sur quelque chose d’encore plus bizarre. La nuit tombe et la fête commence (pourquoi une fête, c’est un mystère). L’atmosphère devient très vite lourde et la fête tourne au cauchemar (haha…). Quelque chose s’est passé. Quelque chose de grave est arrivée. Les jeunes autour de moi boivent et c’est sale (ils se bourrent méchamment la gueule). Le bateau n’est illuminé que d’une lumière stridente. Ma mère et ma grand-mère, toujours là, regardent ce spectacle déplaisant et me disent : « Ah, les jeunes ». Alors sur le pont, je décide de me rendre dans les espaces intérieurs. J’ai la bizarre sensation que je vais découvrir ce qui s’est passé et que je m’enfonce vers une vérité déplaisante. Je me sens mal. Ensuite, je me souviens seulement d’être dans ma cabine, au petit matin, faisant ma valise. On n’est plus que 4/5 sur le bateau – aller savoir pourquoi – dont deux de mes amies, mais pas les mêmes que pendant la nuit. Un homme est aussi là, mais lui, je ne le connais pas. C’est lui le coupable. C’est comme si on le savait tous. Je lui crie dessus : « tu l’as tué·e, tu vas passer toute ta vie en prison » (qui ça ? Mystère). Il porte une chemise en denim clair, couleur du jour, ouverte sur un t-shirt blanc. Et là, je me mets à l’embrasser, comme si je voulais lui faire vivre un dernier baisé avant qu’il soit emporté par la police. Il l’accueille facilement. Et alors que l’on s’embrasse, une de mes amies arrive et nous annonce qu’il n’est pas le coupable et qu’en fait, la police a trouvé la bonne personne. C’est alors que je me réveille en me disant qu’il faut que je retourne dans ma cabine chercher mes affaires pour partir. Fin. Je n’ai même pas envie d’essayer de comprendre.

#a0bfdb

Maxie

5 Replies to “Un bateau et un meurtre”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :