Je viens d’arriver en Suisse. Dimanche soir, 18 h, j’ai rendez-vous avec le propriétaire du Airbnb pour l’échange des clés, rituel commun de la vie moderne. J’arriver avec quelques minutes de retard dues au train post-aéroport que j’ai emprunté. Je sonne. Aucune réponse. Je toque. Toujours rien. Je suis agacé. La Suisse n’est pas dans l’Union européenne : utiliser le data de mon téléphone est synonyme de hors-forfait. La neutralité me tue. Je n’ai pas le choix. Je brave donc l’impossible et parviens à le contacter. Il pensait que nous avion rendez-vous demain. Bref, me voilà qui attend son arrivée dans une steak-house à côté de l’immeuble. Oui, une steak-house, mais ce n’est pas une steak-house ordinaire. L’ambiance n’est pas beauf, baseball et flanelle, ni famille de quatre enfants qui mangent des frites en buvant du coca. Non. l’ambiance rappelle celle d’un restaurant d’hôtel business, type Ibis, mais plus classe. La personne derrière le bar m’accueille avec un très charmant « bonjour monsieur ». Je m’assois du côté lounge, sur un fauteuil velours vert d’eau, à côté d’un canapé jaune et en face d’un fauteuil orange. C’est feutré, cosy. Je commande un verre de vin blanc local – oui, ils font du vin en Suisse et l’on me le sert accompagné d’un verre rempli de cacahuète avec une petite cuillère pour que je ne me salisse pas les mains en les mangeant. Attentionné. Une cuillère pour manger des cacahuètes. Sympa, non ?

#f9c089 couleur des cacahuètes

Maxie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :