Samedi dernier, je suis allé prendre le thé au Meurice. Installé·e·s dans la galerie, une amie et moi avons dégusté du thé blanc et quelques pâtisseries : parfaite activité du samedi après-midi. La meilleure partie de cette expérience ? Les toilettes, bien sûr. D’un bleu nuit sombre et tout de marbre gris vêtu, notre couleur du jour, l’endroit est enveloppant, presque réconfortant. Luxueux, simplement. Propre comme jamais – ça brille vraiment – on a peur de salir. Je m’y introduis prudemment, excité, mais précautionneux. J’ouvre la porte d’un cabinet, m’avance à l’intérieur, l’abattant des toilettes est baissé. Alors que je m’approche plus sérieusement, il se soulève, tout seul, automatiquement. Je me sens privilégié et pris en charge. On prend soin de moi, c’est agréable. La cuvette est chauffante, il y a l’option rinçage et le séchage est intégré, c’est assez formidable. En plus, comme c’est le Meurice, le papier toilette est plié en triangle pour une présentation à la pointe. Bref, ce fut une expérience très glorieuse que je classe dans le top de ce que j’ai fait dans la vie – oui, des WC, encore (obsession ?). En revanche, en sortant de cet antre réconfortant, je remarque que les toilettes des dames, en face, sont roses. Bleu pour les garçons, rose pour les filles, vraiment ? Je pensais qu’on était passé à autre chose. Le Meurice, tu perds un point.

#777164

Maxie

One Reply to “Les Toilettes du Meurice”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :