Mardi soir, j’ai pris un verre avec une amie. On ne s’était pas vu depuis longtemps, un petit catch-up était le bienvenu. On s’est retrouvé place Colette, au Palais Royal. Il était 19 h, on a essayé d’aller au Nemours. Raté. On n’allait pas non plus attendre dix minutes pour se poser. Alors, on est allé dans les jardins du Palais Royal. Oh, les Colonnes de Buren. Après cinq minutes assis dans un café des jardins, on nous a dit qu’ici, ce n’était que pour dîner. Rien de grave, nous nous déplaçons vers l’autre café des jardins, un peu plus loin. Même chose, nous ressortons donc des jardins. Colonnes de Buren ; again. Direction la Brasserie du Louvre : foutu pour foutu, allons dans un endroit chic. On ne peut pas non plus y prendre juste verre. Pas si chic. Toute option se voyant infirmée l’un après l’autre, on se pose, en fin de compte, dans un café à l’angle de la rue Saint-Honoré et de la rue des Bons Enfants. Le serveur arrive avec une énergie si positive qu’elle était contagieuse et nous demande ce que l’on veut boire : des spritz, bien sûr, quelle question ! « Petits ou grands ? » demande-t-il. Interpellés, nous demandons à notre tour : « Grand ? Ça veut dire quoi : grand ? », « des pintes ». Des pintes de Spritz… On devait le faire, nous l’avons fait, parce qu’est-ce qui est mieux qu’un verre de Spritz ? Bah, une pinte de Spritz ! Je ne peux pas faire autrement que le mettre comme couleur du jour. Bar fabuleux, le hasard fait bien les choses parfois.

#d54405

Maxie

One Reply to “Drôles de pintes”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :