Ils sont venus, ils ont vu, ils n’ont pas vaincu

Scroll down to content

On a regardé Game of Thrones. On a vu cet épisode qui, après sept saisons de build-up, arrivait enfin : la bataille contre les marcheurs blancs. Oui, on l’a vu… J’ai un peu peur de me mettre la terre entière à dos, mais il faut que je le dise : c’était quoi cet épisode ? (ton un peu soûlé de quelqu’un qui s’est fait entourlouper). 1 h 22 de bataille sombre et confuse avec un enchaînement des plans rapide qui fait mal aux yeux. Alors oui, peut-être que c’est pour exprimer le trouble que sèment les marcheurs blancs sur Winterfell durant cette loonnngue nuit, mais résultat des courses, on a du mal à suivre. Et l’histoire : des marcheurs blancs quasi-invincibles qui tuent tout le monde, des hommes qui voient la mort en face et qui se réalisent impuissants, des dragons qui ne suffisent pas et le Night King qui touche presque à son but, mais Arya qui sauve le monde. Rien de très étonnant. Même Arya qui sauve le monde, disons-le, c’est pas très étonnant. Ça ne s’arrête pas là: Daenerys en danger sauvée par Jorah, une scène à la David et Goliath pour la petite Lyanna – il faut bien que la Bible fasse son apparition – la charge ridicule de Theon, Mélissandre qui se laisse mourir après avoir accompli son devoir… Tout ça, c’est un peu cliché. Je vais mettre le bleu des yeux des marcheurs blancs comme couleur du jour, juste par provocation inutile de quelqu’un (moi) énervé pour pas-grand-chose. Non mais en plus, on a eu aucune mort surprenante. Bon, on a eu des morts, mais aucune qui nous a anéanti. Nul, non ? Maintenant, ils vont pouvoir tous gentiment se disputer le trône de fer. En fait, cet épisode m’a fait penser à la bataille du Gouffre de Helm dans le Seigneur des Anneaux : les Deux Tours : la nuit, l’ambiance de fin du monde, les monstres invincibles, les héros humanisés, les personnages dans la crypte (dans les cavernes pour le Seigneur des Anneaux), un dénouement à la lumière du petit matin… Seul problème : la bataille du Gouffre, elle est mieux. Ceci étant dit, on attend le 4e épisode avec impatience. Bah oui ! Il nous faut bien une série à succès qu’on adore critiquer.

#68ddfe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :