Je suis allongé dans l’herbe, notre couleur du jour aujourd’hui. Il fait beau. Un immeuble qui pointe au-dessus des arbres et le bruit lointain des voitures sont les seuls éléments qui me rappellent la ville. Je me sens loin de tout. Enfin, de tout… Je suis dans un parc parisien, donc il y a du monde : des enfants qui courent, des jeunes qui écoutent de la musique, des moins jeunes qui discutent. Je suis loin de tout, mais avec plein de gens. Je les regarde. À ma gauche, une grande famille passe du bon temps. Tout le monde est là : les grands-parents, les parents, les enfants, les petits-enfants, les oncles, les tantes. Ils se connaissent bien et depuis longtemps. Ils ont pique-niqué. Maintenant, assis sur des chaises de camping, ils discutent. Ils semblent très organisés. C’est une belle famille. En face de moi, il y a un trio et deux couples. Les trois amis, qui prennent l’apéro, sont chilled. Ils boivent des bières, écoutent de la musique. Ils sont jeunes, beaux et ont l’air sympa. Des Parisiens stylés avec chemises en denim, Stan Smith et Ray-Ban. Ils ont des tatouages, fument des cigarettes électroniques. À coté d’eux, le premier couple est un couple d’amis. Deux hommes, où plutôt deux « mecs », qui prennent le soleil. Ils sont beaux, aux cheveux mi-longs, à la barbe de trois jours, avec des airs de rockers, mais de bonne famille. L’un est châtain clair, torse nu. Il est beau et il le sait, mais on ne lui en veut même pas. Il a un air de gentil. L’autre est brun, ténébreux, plus mystérieux, avec des lunettes et un t-shirt blanc. Il boit un jus de fruit bio. Husband material. Le deuxième couple est jeune et amoureux. Un garçon et une fille, allongés dans l’herbe, enlacés. Ils se regardent dans les yeux. Ils sont loin de tout, et tout seul, eux. Ils sont beaux. Insouciant et souriant à la vie, accueillant le présent. Heureux. Sur ma droite, c’est une femme seule qui lit qui s’est installée. Elle semble dans son monde, happée par sa lecture. Je l’imagine lire de l’heroic fantasy. Quelque chose comme le Seigneur des Anneaux, avec des héros qui se battent contre des dragons et des monstres. Un récit d’aventures avec de la passion, des jeux de pouvoir et de l’amour. Et où les gentils gagnent à la fin. Elle est belle, elle aussi. Je continue de regarder autour de moi. À mes yeux, aujourd’hui, tout le monde est beau.

#49ac3f

2 Replies to “Allongé dans l’herbe”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :